Chers lecteurs,

L’été est enfin là ! Nous avons bouclé l’ensemble de nos publications pour ce premier semestre et durant ces deux prochains mois, nous serons à la rencontre des lecteurs dans différentes librairies et magasins de la région et notamment sur la côte.

Voici donc les derniers titres que nous venons de publier avant l’été :

Bonne lecture !


Oléron, couleurs pourpres

Parution le 4 aout 2018

Le capitaine Pierre Bourguignon est en poste depuis quelques mois à Oléron où les forêts, les dunes, l’océan et les marais l’aident à vivre avec ses douloureux souvenirs. Et son travail l’accapare jour et nuit sur cette île où souffle un vent de folie : braquage, meurtre, disparitions.
À Oléron la lumineuse, le capitaine et son adjoint naviguent pourtant en eaux troubles, au milieu de voyous et de prostituées. Ils doivent se plonger dans le passé des protagonistes de cette histoire pour faire éclater la vérité et démasquer les coupables. Il leur faut aussi résister à des pressions parfois inattendues et décourageantes.
Mais le capitaine veille au grain.

162 pages

ISBN : 979-10-97150-13-6 – Prix 10€

 


Claires obscures à Oléron, de Yves Chol

Vient de paraître : le 16 juin 2018

Pour Adhémar Timon, commissaire tout juste retraité, se lancer à la recherche d’une Harley Davidson volée sur Oléron n’est pas un projet des plus enthousiasmants. S’il accepte néanmoins, c’est uniquement pour prêter main-forte à son ami « le Prof ».
Pourtant rapidement, il comprend qu’il ne s’agit pas d’un vol isolé, mais d’une affaire qui s’inscrit dans un trafic bien plus large et, franchement plus stimulant pour cet intrépide flic de terrain dont le flair ne s’est pas émoussé. Les motos, les huîtres, les chalands… tout disparaît dans le secteur. La colère gronde et la mort rôde autour des cabanes ostréicoles. Très vite, on découvre un premier cadavre.
Les gendarmes mènent l’enquête. Adhémar Timon aussi, avec son ami tout aussi retraité et des motards de l’île d’Oléron dont le comportement désarçonne parfois l’ancien commissaire.
Yves Chol, qui connaît bien le bassin d’Oléron, Marennes ou Le Chapus, plante un décor maritime éclatant de couleurs, a priori paisible, au sein duquel cependant il ancre un polar à l’ambiance pour le moins rugueuse.

ISBN: 979-10-97150-14-3 – Prix 12€

Polar sur l’île d’Oléron, bassin de Marennes, Le Chapus, Boyard, La Rochelle

 


Anne, enfant de la grande Lande, de Philippe Sentucq

A paraître le 20 juillet 2018

Au cours du XIXe siècle, l’immense forêt de pins maritimes des Landes de Gascogne se substitue aux landes désertiques d’antan. C’est l’œuvre du labeur acharné et de l’ingéniosité des habitants du pays.
Anne, née en 1898, et ses amis de jeunesse grandissent et s’épanouissent dans cet environnement paisible, chaleureux et entreprenant. Son cœur brûle pour Joanis, et réciproquement.
Août 1914 : le tocsin sonne, le canon tonne, c’est la guerre ! Les hommes, mobilisés, abandonnent champs et forêt pour partir au front. Beaucoup ne reviendront jamais.
Les années suivantes apportent leur lot de mauvaises nouvelles. Anne est alors confrontée à des épreuves tragiques et inattendues qui blessent profondément son âme. Elle ne peut rester les bras croisés. Dès 1917, elle s’engage à sa manière, comme infirmière, sur le front avec le secret espoir de pouvoir retrouver un peu de ceux qu’elle aime.
Un roman bouleversant qui décrit à la fois la vie à l’arrière, mais relate aussi, sans filtre, les conditions de vie réelles des poilus dans les tranchées.

ISBN: 979-10-97150-15-0 – Prix 20€

 


Entre lac et forêt, de Cécile Valey

A paraître : le 15 septembre 2018

Le département des Landes où la forêt de pins, les chapelets de lacs mystérieux imposent leur loi  : voici planté le décor. D’aussi loin qu’ils se souviennent, les habitants ont entendu et répété des légendes sur le Malin qui hante les sous-bois denses et hostiles. Sa présence suffit à expliquer des morts et des disparitions depuis des générations. C’est la fatalité. Il ne fallait pas s’y aventurer.
Mais le capitaine de gendarmerie Lemaître arrive d’une autre région depuis peu ; il n’est pas né ici. Les deux disparitions qu’il doit résoudre avec son équipe n’ont rien à voir avec le Malin et il ne compte pas les laisser impunies. Son enquête va le conduire à entrer dans les sphères glauques des notables friqués qui ont œuvré – de façon pas toujours légales- pour ouvrir aux touristes ce petit village perdu dans ce coin de forêt. Il se heurte aussi aux anciens – forestiers pour la plupart – qui ont toujours vécu ici et ne voient pas l’évolution de la vie d’un bon œil.
Rivalités, mesquineries, jalousies, il sera difficile de démêler le vrai du faux.
Une juste description d’un microcosme landais.

Un roman percutant, qui se lit d’une traite, et qui fera le bonheur des vacanciers sur les plages des Landes cet été.

Les sept noms du diable de Loïc Ledoeuf (recueil de nouvelles)